Essai des écouteurs Aleck Punks 

Les écouteurs Aleck Punks permettent d'écouter de la musique, ou de converser à vélo tout en laissant les oreilles libres. Essai sans concession !

Par Patrick Denis
le 16 janvier 2024

Une fois de plus, la technologie et l’innovation, s’invitent sur nos sorties d’entraînements cyclosportifs ou de balades cyclotouristes. Voici l’essai des écouteurs Aleck Punks !

La présentation est soignée, emballage de type Premium avec couleurs détonantes en adéquation avec le nom du modèle: Punks ! Le produit à l’intérieur : deux écouteurs, à savoir haut-parleurs et microphones intégrés dans des boîtiers d’un noir sobre pour sa partie mate, élégants pour ses stries noires brillantes, un design étudié comme pour une console de salon, qui vous promet une bonne qualité audio. En ABS avec polycarbonate et protection IP65 pour la résistance aux poussières et à l’eau, les écouteurs Aleck Punks se parent face à toutes les éventualités.

Première prise en main, c’est léger avec 16 g par module et compact avec ses dimensions de 5.7 x 2.7 x 1 cm. Le nom de la marque Aleck, son logo de Viking affichés correspondent aussi à leur philosophie “Chat, Rock and Ride !” issue de leur domaine originel: le ski et le snowboard.

On remarque de suite deux boutons mécaniques, qui serviront à toutes les commandes avec une fonctionnalité multi-tâches décrites dans le très sympathique et efficace guide de mise en marche rapide. L’appairage est classique et aisé que vous soyez sur système Android ou iOS, pour lesquels vous serez invités à télécharger une application très cool pour révéler tout le potentiel du système… pour son aspect communautaire !

Première fonctions simples et évidentes de ce type de matériel, vous pourrez profiter de vos playlists préférées à vélo avec attention toujours dirigée sur les dangers audibles de la route, puisque vos oreilles restent inobstruées, et vous pourrez également répondre à des appels téléphoniques en toute sécurité avec interruption automatique de la musique. On se doute bien qu’un tel système, de nos jours, permet la communication avec un autre cycliste en disposant également. Là où les ingénieurs sont allés plus loin, c’est que l’on peut communiquer avec plus d’une vingtaine de cyclistes, sans limite de distance, ça pourrait s’organiser dans les pelotons amateurs… “c’est moi ou c’est toi qui attaque maintenant ?”

Pour l’entraînement en amont de la course, ou encore en cyclotourisme, le fait de pouvoir géolocaliser d’autres cyclistes possédant le système, avec autorisations préalables bien entendu, est d’un intérêt évident pour rouler à plusieurs, d’autant que l’on peut créer des groupes privés avec invitation par transfert de code automatiquement généré.

L’avis d’Alex : “J’ai effectué le test sur 140 km pour 6h30 de route avec des températures glaciales en ce 23 Décembre 2023 ! Les deux modules solidement mais simplement attachés de part et d’autres aux lanières du casque, m’ont permis de communiquer avec une bonne qualité audio de vélo à voiture sur le trajet, avec un fonctionnement irréprochable indépendamment encore une fois de la distance. Cela m’a bien soutenu aussi de recevoir un appel d’un ami dans une côte dans laquelle j’étais bien en difficulté ! La batterie de 180mAh a été largement suffisante, les promesses marketing sont quelquefois tenues… Enfin, j’ai pu profiter, à l’envie, sur certaines portions du parcours de mes musiques préférées, dont celle de Bob Dylan en me disant vraiment que oui « the times they are a-changin’». Une fois appréhendé le fonctionnement des deux boutons (multi clics) je suis vraiment enthousiasmé par ce système !”

L’avis de Patrick : “De mon côté, j’ai testé ce système sur plusieurs sorties d’entraînement courtes, d’environ 50km, et j’y ai trouvé de vrais points forts, notamment de ne pas manquer d’appels importants, ou encore de joindre ma femme pour information, les quelques fois où j’ai rallongé. On sent à peine, voire pas du tout, le dispositif sur chaque lanière du casque, placé pour ma part derrière mes oreilles (Alex a choisi de les placer sur les lanières avant), une variante personnelle plus esthétique et tout aussi efficace me semble-t-il. J’apporterai néanmoins un bémol à cette nouveauté technologique. Effectivement, par rapport aux écouteurs intra-auriculaires, elle permet de garder une certaine attention sur les dangers audibles de la route, mais lorsque l’esprit est ailleurs, certains sens sont réduits, ou même absents… À utiliser alors en connaissance de cause et uniquement dans des conditions vraiment appropriées.”

Fiche Technique

Dimensions :
5.7 x 2.7 x 1 cm
Autonomie :
12h en lecture/appel
Tarif

160 euros la paire (300 euros les 4) €

Poids

32 grammes la paire

Voir aussi...

Rechercher