Scott Foil RC Ultimate

Comment aller plus loin ? En regardant le dernier Scott Foil, on peut se le demander. Les ingénieurs helvètes ont en effet repoussé les limites dans tous les domaines : forme des tubes, lay-up de carbone et bien sur aérodynamisme. Tout cela pour créer le meilleur vélo de course au monde.

Par Alexandre Lombardo
le 5 janvier 2023

Le paroxysme de l'aéro

Jamais Scott n’était allé si loin dans la conception d’un vélo.
S’autorisant de nouvelles formes inédites (depuis que l’UCI a modifié ses règles en la matière), le Foil est taillé dans la même veine que les tout aussi récents Cervélo S5, Trek Madone ou encore Bianchi Oltre RC. Des machines qui profitent de la modification du règlement en matière de largeur de tubes pour diminuer la résistance à l’air de leurs vélos.

L’ère 2.0 du vélo aéro en quelque sorte !

Un ressenti, mon ressenti

C’est en Italie que Scott a choisi de nous présenter le dernier né Foil, à l’été 2022. Un lancement inhabituel qui m’avait permis d’essayer le vélo à la fois sur la route, mais aussi sur circuit.
Mais plus que son comportement routier que je vais vous détailler dans quelques instants, c’est la ligne du Foil qui m’interpelle le plus. Acéré et très large, il est pourtant très frêle au toucher. Seulement 7kg ! Assez incroyable.

Top Vélo - SCOTT Sports Bike 2023 Foil RC Media Image by Markus Greber 09A1478 1

FOIL RC ULTIMATE, LE FOIL ULTIME

Affiché à près de 16 000 euros, le Foil RC Ultimate fait passer le Foil RC 10 pour un vélo d’entrée de gamme. Excusez du peu, le RC 10 coute quand même la bagatelle de 6600 euros, soit plus de deux fois moins que l’Ultimate en étant doté de jantes en carbone, d’un groupe électrique et d’un poste de pilotage intégré.

Mais la force de l’Ultimate est d’en proposer encore plus. Plus de carbone, plus d’intégration, plus de techno et moins de poids.
Doté d’un train roulant Zipp lui aussi ultra haut de gamme (454 NSW), le Foil RC Ultimate est une des machines les plus élitistes du marché.

POUR PARLER TECHNIQUE

Il existe deux types de cadres Scott Foil. Le Foil RC qu’on retrouve à partir du Foil RC 30 (accès à la gamme) jusqu’au Foil RC Pro utilisé par les professionnels.
Parallèlement, le Foil RC Ultimate vient chapeauter la gamme et n’est disponible qu’avec un montage spécifique. Si son tarif est bien supérieur à celui du RC classique, c’est parce que Scott utilise une fibre de carbone plus évoluée afin d’alléger le cadre de 150 grammes. Un gain de poids important pour qui cherche le maximum du maximum, mais un cadre qui n’est donc pas utilisé par les pros qui doivent trouver le Foil RC plus rigide que l’Ultimate. À ce titre, Scott ne commente pas officiellement la chose, mais gageons que l’explication se trouve par là… Les formes sont strictement identiques entre ces deux châssis, seule la fibre diffère. Plus légère, elle bénéficie d’un moulage optimisé afin de diminuer la quantité de résine et donc la masse du cadre. Des formes dictées par plusieurs critères dont l’aéro est évidemment le principal.

Les ingénieurs ont travaillé sur la cohabitation de deux caractéristiques essentielles sur un cadre de course, mais parfois contradictoires : l’aérodynamisme et le rendement.
Quand la forme prend le pas sur le fond ou le fond prend le pas sur la forme, les concepteurs devaient trouver une autre forme, ou revenir en arrière sur une avancée qui grevait une caractéristique souhaitée.
Plusieurs centaines d’études sont ainsi passées à la moulinette de la conception assistée par ordinateur avant que plusieurs prototypes imprimés 3D passent en soufflerie pour valider la forme.
À la suite de cela, plusieurs cadres dotés de différents lay-up de carbone ont effectué des milliers de kilomètres avant la validation de la recette finale : la meilleure forme avec la meilleure recette de carbone.

LES COMPOSANTS DÉDiÉS

Les ingénieurs Syncros s’en sont donnés à cœur joie. Le Foil met en pratique toutes les dernières technologies en y ajoutant praticité et simplicité. 
Par exemple, la nouvelle tige de selle Syncros Duncan Aero CFT est en deux parties dont une est à proprement dit la tige et l’autre fait uniquement office de partie basse. La partie haute plus fine autorise une légère déformation afin de mieux filtrer les chocs. Un cache vient prendre place entre les deux, mais il est aussi possible de le remplacer par un éclairage entièrement intégré. Génial !

On retrouve aussi l’excellent poste de pilotage Syncros Creston iC SL Aero dont la forme est simplement parfaite. Il fait cheminer les gaines hydrauliques et l’interface entre la potence et le cadre se montre de très bonne facture. Une chose qui n’est malheureusement pas évidente en ce début 2023 où de nombreuses machines ont recourt à une intégration qui est parfois moyennement réussie…

SRAM RED ETAP AXS

Sur le Foil RC Ultimate, il n’y a qu’un seul groupe proposé : le Sram Red eTap AXS.
Longtemps seul groupe électrique sans fil du marché, il est aujourd’hui rejoint par le Shimano Dura-Ace r9200 qui dispose lui-aussi d’une technologie semi-sans fil et par le Campagnolo Super Record Wireless, entièrement sans fil. Toujours l’avantage à Sram sur ce point qui a été le pionnier, même si le Shimano (ou Campagnolo) est légèrement plus rapide dans l’action.
Scott propose le capteur de puissance embarqué Quarq de série dans la manivelle Sram, un bon point sur une machine à plus de 15 000 euros.

Jamais Scott n’était allé si loin dans la conception d’un vélo. S’autorisant de nouvelles formes inédites (depuis que l’UCI a modifié ses règles en la matière), le Foil est taillé dans la même veine que les tout aussi récents Cervélo S5, Trek Madone ou encore Bianchi Oltre RC.

LE FOIL RC ULTIMATE SUR LA ROUTE

J’ai repris contact avec le Foil quelques semaines après son premier essai, en Italie.
Savoir où on va a parfois du bon, car j’ai retrouvé exactement les mêmes sensations alors que ma forme en cette fin d’année n’est pas optimale, hiver oblige.

Pour autant, la facilité de mise en action est toujours autant ébouriffante. Elle éblouit dès les premiers coups de pédales. Ensuite, le confort qui m’avait bluffé sur les routes italiennes me convainc totalement. Le Foil équipé de ces larges roues Zipp et de pneus Tubeless est vraiment un vélo confortable.

Si c’est évidemment sur terrain plat que l’on attend le plus de ce vélo, c’est à contrario dans les bosses que je souhaitais vraiment le mettre à l’épreuve.
Non pas qu’il m’avait laissé sur ma faim lors de ma prise en main italienne, mais disons que le parcours relativement plat ne m’avait pas permis de comprendre intégralement le fonctionnement de ce vélo.
J’ai pu noter que si dans les courtes ascensions (moins de deux kilomètres), le Foil survole la route, dans les montées plus longues et dont la pente dépasse les 6%, je peine à conserver mon allure et encore plus à relancer. Une difficulté ressentie à mettre au crédit des roues Zipp qui ne s’avèrent pas adaptées à cet exercice. En montant des Shimano Dura-Ace C40 ou des Campagnolo Bora 33 WTO, le Scott se transfigure, devenant ainsi un vélo agréable quel que soit le pourcentage.

Un changement total de comportement qui m’a réconforté : il est tout à fait possible de grimper avec le Foil, le choix de Romain Bardet (rouler le Foil en montagne au lieu de l’Addict) est tout à fait compréhensible tant le Foil se montre réactif et parfaitement adapté à la montagne. Il n’a rien à envier aux vélos dits de montagne, s’il est équipé des bonnes roues. Sur le plat pas de surprise, il n’y a absolument aucune limite, sauf la puissance que vous pourrez développer et combien de temps vous la maintiendrez. Cette fois, les Zipp sont excellentes et secondent le Foil à la perfection.

Quelques mots sur le confort du vélo. Je vous en ai déjà parlé mais j’insiste sur ce fait, le Foil est une des machines les plus confortables que j’ai essayé ces dernières années. Entre la sensation des pneumatiques Tubeless qui effleurent la route et la légère déformation de la tige de selle je me sens totalement suspendu.

BÊTE DE COURSE À VOLONTÉ ET PULLMAN ABSOLU

Comment pourrais-je écrire le contraire ? Le Foil est bluffant et ébouriffant !
Son confort est exceptionnel (dans la catégorie) et son comportement ultra vif.
Le ratio poids/rigidité est ultra performant, autorisant toutes sortes de pédalages et cela à presque n’importe quelle vitesse.
Presque, car c’est au-delà des 25 km/h que le vélo s’exprime pleinement. Attention, pour les ascensions longues prévoyez quand même un autre train roulant, les Zipp ne sont clairement pas sur leur terrain. Mais quelle machine !

Fiche Technique

Cadre
Trek Madone SLR 7ème génération OCLV 800
Fourche
Madone KVF full carbone
Groupe
Sram Red eTap AXS
Roues
Bontrager Aeolus RSL 51
Pneus
Bontrager R4 320tpi 25mm
Cintre
Madone intégré OCLV
Potence
Madone intégré OCLV
Tige de selle et selle
Trek Madone carbone et selle Bontrager Aeolus P2 RSL
Poids
7,3 kg (sans pédales)
Tarif

15 699 €

Poids

Voir aussi...

Rechercher