Nouveau Sram Red, le premier essai !

Notre premier essai du nouveau groupe Sram Red AXS. Plusieurs centaines de kilomètres sous toutes les conditions nous permettent de vous en parler tant du point de vue du fonctionnement que de l'ergonomie.

Par Alexandre Lombardo

Remplacer un groupe électrique qui fonctionne à la perfection n’est jamais chose facile. Si les groupes Sram Rival ou Force peuvent occasionner quelques bruits au freinage, le Red a toujours été épargné du moindre souci. Pour autant tout n’était pas parfait… L’ergonomie des leviers était l’un des principaux griefs contre les groupes Sram Red. Des leviers trop grands que les petites mains féminines ou masculines avaient du mal à appréhender. Et puis quelques bruits ou craquements se faisaient parfois entendre au passage de vitesses (sans remise en cause du passage cependant).

Retrouvez nos autres essais matériel ici Toutes les informations sur le nouveau groupe Sram Red ici

Et en parlant d’ergonomie, Sram a fondamentalement revu ses leviers (lire notre article descriptif de ce nouveau groupe) en changeant la position du maître-cylindre hydraulique. Alors que celui-ci se trouvait verticalement, il est aujourd’hui horizontal. Un changement de disposition qui a permis à Sram de rendre les leviers Red légèrement plus allongés et plus compacts.

Top Vélo - SRAM RED 15 scaled

Le résultat est à la hauteur des espérances, dès les premiers mètres je me sens comme à la maison. Si à mon sens l’esthétique de ces nouveaux leviers est surprenante (une question d’habitude), l’accoutumance est immédiate. La forme allongée permet de saisir les leviers à pleines mains, autorisant une position supplémentaire : saisir le levier à pleine main directement par le corps de celui-ci. Alors qu’avant les leviers étaient trop courts pour cela et mal orientés, le nouveau flair (les leviers forment un angle orienté vers l’intérieur du poste de pilotage) permet de les saisir tout à fait naturellement. Une position tellement naturelle qu’on se demande pourquoi aucun manufacturier n’y avait pensé avant !
Sram a ajouté deux petits boutons sur le haut des leviers. Ces boutons peuvent être configurés pour diverses actions. Pour ma part je les utilise comme des commandes supplémentaires : descendre les vitesses à droite et les monter à gauche. Une caractéristique qui était déjà présente depuis de nombreuses années sur les groupes Shimano mais toujours absente chez Campagnolo.

NOUVEAU SRAM RED : UN PASSAGE DE VITESSE SIMPLEMENT PARFAIT

Une fois en selle je me concentre sur les passages de vitesses. Plusieurs centaines de kilomètres et aucun saut de chaîne à déplorer. Tout juste une transmission (chaîne-cassette) un poil bruyante dans les premières dizaines de kilomètres, certainement le temps que tout se mette en place. Ensuite, aucun réglage n’aura été nécessaire.
Le fonctionnement est simplement parfait. La transmission me semble plus douce et bien plus silencieuse une fois chaîne et cassettes rodées. Le changement de plateau est nettement plus rapide et le dérailleur arrière passe les vitesses dans du beurre. Même en cas de forts croisements de chaîne, je n’ai constaté aucun bruit parasite.

Top Vélo - SRAM RED 28 scaled
Moins de 7kg avec les pédales pour notre Cervélo Soloist qui a servi de banc d’essai pour ce nouveau groupe Sram Red.

Concernant l’autonomie des batteries qui sont toujours identiques depuis les premiers groupes eTap, elle me semble identique à l’ancien Sram Red. Rien à redire à ce niveau et toujours une recharge d’une grande simplicité. Notez que Sram annonce une autonomie de 60 heures pour ses dérailleurs et deux années (avec une utilisation de 15h/semaine pour ses leviers).

Le freinage mérite quelques commentaires. Sram a réalisé de très gros progrès à ce niveau, notamment sur la gestion du bruit et la sensation au niveau des leviers. L’effet est immédiat, le freinage gagne une sensation de puissance instantanée. Dans les premiers kilomètres, alors que le groupe était en rodage, j’ai pu constater quelques bruits de frottements entre le disque et les plaquettes. Ces bruits ont totalement disparu par la suite. Notez que Sram permet toujours un réglage très fin de la garde des leviers, ce qui est très appréciable.

UNE BELLE RÉUSSITE

Après avoir lu ces lignes, vous pouvez vous demander ce que je pourrais reprocher à Sram. À vrai-dire pas grand-chose, car hormis son tarif haut de gamme, le nouveau Sram Red se place tout en haut de la pyramide des groupes électriques à freinage disque. Tout en haut par ses caractéristiques techniques mais aussi par son fonctionnement et son ergonomie. On peut ajouter à cela une bonne dose d’intelligence et une légèreté incroyable. Il n’en faut pas plus pour obtenir le groupe le plus désirable du marché !

Nos derniers articles

Rechercher