loader image

Cinelli Pressure

Cinelli est une illustre marque à forte connotation historique et artistique. Ce qui n’empêche pas la marque de Cino Cinelli et d’Antonio Colombo de proposer une machine racée, dédiée à la compétition. Il est beau, il est aérodynamique, il dispose de toute la câblerie intégrée, voici le Pressure !

Par Alexandre Lombardo
le 31 décembre 2021

Cinelli fait la mode

On s’est fait à l’idée qu’un Cinelli se doit d’être une belle machine. Et c’est le cas pour le Pressure.
On se fait à l’idée qu’un Cinelli ne cède pas aux dernières sirènes de la mode. Ça n’est pas le cas pour le Pressure.
Oui, car Cinelli propose là une machine au top de la mode actuelle ! Freinage disque, intégration totale et tubes aérodynamiques dotés de formes Kamm Tail.

L'AERO PAR CINELLI

Bien au-delà du marketing qui consiste à dire et écrire qu’un vélo est doté de telle ou telle technologie sans la détailler et détailler pourquoi elle est utilisée, Cinelli se sert de ces éléments techniques pour magnifier un design et créer ainsi une bicyclette à son image.

Les tubes aérodynamiques Kamm Tail ne sont absolument pas une nouveauté, pourtant Cinelli parvient à leur donner des lettres de noblesse. Le cadre semble être fait d’un seul bloc et tous les traits sont harmonieux. C’est d’autant plus sensible en regardant le vélo de près. Évidemment un vélo ressemble à un vélo, mais dans le monde des vélos aérodynamiques, il y a le Cinelli et les autres lorsqu’on parle de style.
La finition (blanc nacré sur notre vélo d’essai) est digne des productions de la marque. Même si le cadre est fabriqué en Asie (je vous vois venir, la main d’œuvre pour fabriquer ce type de cadre en Europe est quasiment inexistante), on retrouve avec le Pressure tous les éléments des Cinelli légendaires. Le fameux logo dessiné par le célébrissime Italo Lupi en 1979 entre autres.
En fait, pour aller au bout des choses, le Pressure est dans la continuité du Laser. Ce Laser, véritable vélo de rêve qui ajoutait une touche d’aérodynamisme aux tubes en acier d’alors. Des tubes désespérément ronds que le Laser transformait, donnant ainsi une nouvelle dimension à l’idée qu’on se faisait d’un vélo de course. Un vélo aujourd’hui largement collectionné !

INTÉGRATION TOTALE

C’est une première pour la marque italienne !
Cinelli a adopté le système clé en main de FSA, dénommé ACR. Basé sur un poste de pilotage Vision Metron 5D, les gaines cheminent à travers le cintre et la potence jusque dans la douille de direction équipée de roulements surdimensionnés.

Le poste de pilotage est ici entièrement personnalisé aux couleurs Cinelli, ce qui renforce l’exclusivité du vélo. De très bon goût !

SUPER RECORD EPS, LE CHOIX NATUREL POUR CINELLI

Les puristes seront heureux en découvrant le montage prestigieux que nous offre Cinelli.
Rien de moins qu’un groupe Campagnolo Super Record EPS et des roues Bora WTO 60.
Le groupe Super Record EPS est le groupe le plus top de gamme chez Campagnolo. Entièrement fait de carbone, de titane et d’aluminium, il bénéficie des matériaux les plus précieux et les plus légers disponibles. Son look est racé et respire la compétition. Il a par ailleurs remporté les deux derniers Tour de France et c’est dans l’histoire du cyclisme le groupe qui a remporté le plus de victoires.

Son fonctionnement associe très grande rapidité de passage des vitesses et fluidité de fonctionnement. Le freinage disque est exceptionnel, le meilleur du marché avec le Shimano Dura-Ace R9200. Un groupe qui est désormais le seul à conserver des fils, mais une nouvelle version serait en préparation à Vicenza…

Le train roulant est à haut profil : 60 mm. Les Bora WTO 60 correspondent parfaitement au style et à l’identité du Pressure. La recherche de vitesse et de performance. La jante est large avec 26,5 mm extérieurs et sa forme très arrondie lui permet de ne pas être trop sensible au vent latéral. Campagnolo annonce avec la gamme WTO avoir conçu des roues très rapides non pas seulement en soufflerie, mais dans la vie de tous les jours, c’est-à-dire sur la route.
On apprécie largement leurs roulements céramiques USB de type cône-cuvette qui assurent une fluidité et une fiabilité à toute épreuve. 

Pour aller au bout des choses, le Pressure est dans la continuité du Laser. Ce Laser, véritable vélo de rêve qui ajoutait une touche d’aérodynamisme aux tubes en acier d’alors. Des tubes désespérément ronds que le Laser transformait, donnant ainsi une nouvelle dimension à l’idée qu’on se faisait d’un vélo de course. Un vélo aujourd’hui largement collectionné !

LE CINELLI PRESSURE SUR LA ROUTE

Cinelli l’annonce, le Pressure ne fait aucun compromis sur la performance.
Comprenez qu’il a été souhaité comme une machine rapide et rigide. Et rigide elle l’est ! Même très rigide.
À l’arrêt, j’essaie d’appuyer sur le bout du cintre pour juger de la déformation de l’avant du vélo : rien ne bouge. Même chose lorsque je m’appuie exagérément sur le poste de pilotage, en danseuse. 

Même sentiment lors des premiers mètres en selle, l’arrière du vélo me semble ultra verrouillé et tracte bien en ligne.
Une sensation qui se confirme dans les bosses où l’avant du vélo a tendance à se soulever à chaque coup de pédale. 

Une extrême rigidité qui occasionne cependant une sensation de difficulté dès lors que la pente est importante. Le Pressure n’est pas un pur grimpeur, et pour grimper vite il faudra pédaler en force. Les longues ascensions sont plus éprouvantes qu’avec un vélo moins typé.
On pourra toujours adopter un développement moins important, et pédaler en cadence. Mais on a alors l’impression de pédaler dans la semoule. On avance, mais sans grande sensation.

C’est sur le plat et les parcours vallonnés que le Cinelli est le plus performant et le plus agréable. On bénéficie cette fois de la rigidité de l’ensemble qui permet de ne jamais se sentir pris au dépourvu. Une petite difficulté ? Le vélo l’avale littéralement en trois coups de pédales. Bluffant.
Les relances sont du même acabit et me font penser au Specialized Venge. C’est une comparaison flatteuse…

Dans les descentes, le Pressure est vraiment stable, je sens qu’il est capable d’être à l’attaque, même dans les virages les plus serrés. Son freinage est au-dessus de tout soupçon et permet de profiter un maximum de la rigidité du vélo, qui autorise des passages en courbe assez surprenants. Comprenez que seul l’adhérence des pneumatiques (excellente avec les Pirelli) limitera vos envies.

UN VRAI VÉLO POUR PERFORMER

Oui, le Pressure fait partie des meilleures machines dédiées à la compétition.
Attention, contrairement à d’autres vélos qui sont capables de concilier facilité et rendement, le Cinelli ne fait fi d’aucun compromis.
Vous l’aurez compris, c’est un vélo de coursier !

Fiche Technique

Cadre
Trek Madone SLR 7ème génération OCLV 800
Fourche
Madone KVF full carbone
Groupe
Sram Red eTap AXS
Roues
Bontrager Aeolus RSL 51
Pneus
Bontrager R4 320tpi 25mm
Cintre
Madone intégré OCLV
Potence
Madone intégré OCLV
Tige de selle et selle
Trek Madone carbone et selle Bontrager Aeolus P2 RSL
Poids
7,3 kg (sans pédales)
Tarif

15 699 €

Poids

Voir aussi...

Rechercher